< Retour à la liste

Lyon (69)

Micro écran acoustique végétalisé, quai Fulchiron

2011

Acteurs impliqués dans la réalisation de l'action :

  • Communauté Urbaine du Grand Lyon, France
  • Canevaflor

Acteurs impliqués dans l'évaluation de l'action :

  • Acoucité
  • CSTB
  • Université de Göteborg

Un micro-écran acoustique végétalisé a été réalisé sur le quai de Saône à Lyon dans le cadre du projet européen HOSANNA. Le quai est bordé par la Saône d'un côté et par un axe routier de l'autre. L'évaluation de l'impact du nouvel écran a été réalisée en croisant des informations sur les niveaux sonores et des informations sur la perception des usagers du lieu.

HOSANNA est un projet européen destiné à expérimenter des moyens de réduire le bruit par des moyens à la fois naturels et artificiels.

Le quai Fulchiron borde la rive droite de la Saône le long du quartier St Georges, entre le pont Kitchener et le pont Bonaparte. La circulation se fait sur une ou deux voies vers le Nord.

C'est la société Canevaflor qui a réalisé le prototype sur les bases des travaux engagés par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), partenaire du projet HOSANNA.

L'évaluation de l'impact du nouvel écran a été réalisée par Acoucité en croisant des informations sur les niveaux sonores et des informations sur la perception des usagers du lieu.

Cette expérimentation d'un micro-écran acoustique végétalisé a été financée en grande partie par l’Europe via le Programme Cadre de Recherche et Développement (PCRD) ainsi que par la Communauté urbaine du Grand Lyon. Le projet HOSANNA rassemble un ensemble d’universités et d’organismes de recherches, dont l’Université de Stockholm et le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB).

C’est la société Canevaflor qui a fourni le prototype, l’investissement a été d’environ 20 000 €. 

La campagne de mesure et l’enquête (recherche et & développement par Acoucité et ses partenaires) sont estimées à 60.000 € environ.

Avant la mise en place de l’écran, des mesures sonométriques et une première campagne de questionnaires de perception ont été réalisés.

Indice Harmonica mesuré sur une heure : 8,2

Après la mise en place de l’écran, une nouvelle campagne de mesure couplée à une seconde campagne de questionnaires a eu lieu.

Indice Harmonica mesuré sur une heure (3 mètres derrière l'écran et à 1,4 mètres de hauteur) : 7,1.

Il a ainsi été possible de comparer les résultats avant/après pour connaître l’efficacité du prototype en termes de réduction du bruit routier urbain.

L’enquête de perception menée en parallèle a permis également de connaître le ressenti des gens par rapport à l’esthétique de l’écran et son efficacité ressentie.

Cette étude a permis de tester à la fois l’efficacité acoustique d’un nouveau type d’écran ainsi que son acceptabilité en milieu urbain. Les résultats qui en ressortent sont positifs pour les deux facettes et encouragent la recherche de nouveaux moyens de réduction/protection contre le bruit urbain, liés au développement durable.

La réduction du bruit  au niveau de l'écran (à 3 mètres de distance et 1,4 mètres de hauteur) s'est traduite par une diminution de 1,1 point d'indice en moyenne sur une heure, ce qui représente une amélioration sensible, compte-tenu du gabarit et de la nature de l'écran.

Concernant la perception des gens, l'analyse des questionnaires a permis de mettre en lumière une certaine amélioration de la situation perçue, les réponses s'étant révélées plus positives en présence de l’écran.

L’efficacité acoustique du prototype n’est pas jugée seule, la composante esthétique est un élément pris couramment en compte dans cette meilleure perception.

Un test complémentaire de bruyance ressentie passé auprès de 35 personnes a par ailleurs bien mis en évidence l’atténuation subjective ressentie.